La Gazette du GreenGo
Couverture du blog La Gazette du GreenGo
Les faits

Comprendre le réchauffement climatique en 7 graphiques

Synthèse du consensus scientifique sur le dérèglement climatique

Auteur Blog
Avec amour par
Guillaume
18 août 2020
8 min

Le réchauffement climatique. On en entend des vertes, des pas mûres, voire des trop mûres. Beaucoup de brouhaha médiatique pas forcément clair, simple ou structuré. On comprend l'idée mais honnêtement, pas vraiment le fond du problème. De notre côté, on s'y est intéressé depuis quelques temps. Vu ce que l'on a trouvé, cela nous a paru nécessaire de vous en partager un résumé simple. Basé exclusivement sur des éléments scientifiques robustes, selon notre compréhension et notre modeste bagage scientifique. Alors, c'est grave docteur ? Vous vous en ferez votre idée, mais honnêtement, on dirait bien. 

Le super résumé

  • Hausse de température : en moyenne dans le monde, la planète s'est déjà réchauffée de 1°C entre 1850 et 2020. Avéré scientifiquement.
  • Gaz à effet de serre : l'essentiel du réchauffement est lié à l'activité humaine, particulièrement à l'explosion des émissions de gaz à effet de serre.
  • Températures futures : sans politique climatique mondiale active, un réchauffement de 5°C pourrait être atteint à horizon 2100.
  • Irréversibilité : toute émission déjà émise aura un impact de réchauffement irréversible pour plusieurs millénaires. Pas de machine arrière, ça se joue maintenant.
  • Conséquences possibles : imprévisibles, mais selon toute vraisemblance : ça risque de piquer sévère (euphémisme)
Note préliminaire : cet article est une synthèse simplifiée basé sur une sélection non exhaustive de preuves scientifiques disponibles à ce jour, notamment du GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat). Ceci n'est pas un article de recherche scientifique et nous ne sommes pas climatologues.

Que dit la science ?

+1°C depuis 1950

Le premier constat des experts, c'est un réchauffement du climat "sans équivoque", de 1850 à nos jours, particulièrement marqué depuis les années 1950 [1]. Un changement rapide sans précédent depuis des décennies "voire des millénaires", qui a vu la température grimper d'environ 1°C par rapport à 1850. [2]

+1°C en moyenne entre terre et océans, mais qui masque des changements bien plus grands selon les géographies. En France, on se situe vraisemblablement aux alentours de +3°C, comme le montre les données Météo France résumée dans cet article du Monde.

Lié aux GES

Quant aux causes, la quasi intégralité de cette hausse de température est imputable à l'homme, et en particulier aux émissions de gaz à effet de serre (GES) [1].

En effet, ces gaz jouent un rôle clé dans la régulation thermique de notre planète, comme l'explique très bien notre cher Jamy en 40s ici.

Explosion des émissions

Et en à peine 40 ans, portées par de multiples facteurs sociologiques, technologiques et économiques, les émissions de gaz à effet de serre ont quasiment doublé... [1]

Concentration inédite

Par conséquent, la concentration en gaz à effet de serre dans l'atmosphère, régulant la température de la planète, a littéralement explosé, CO2 en tête. Avec des concentrations en CO2 dans l'atmosphère jamais vues depuis 800,000 ans selon les experts scientifiques. Au moins. [3]

Qui dit concentration plus élevée dit effet de serre accru, et donc hausse des températures. C'est le phénomène à l'oeuvre causant le réchauffement climatique. Et dans les années à venir ?

Où va-t-on ?

De multiples scénarios ont été élaborés par les experts pour modéliser les évolutions possibles de la température à horizon 2100, dépendant notamment des politiques menées [4]. Nous ne discuterons pas le détail des scénarios par concision ici, mais l'amplitude du changement se situera vraisemblablement entre 2°C (scénario très optimiste) et 5°C (scénario "ne changeons rien") d'ici 2100. 

Scénarios de hausse de température résumés par GreenGo
Scénarios de hausse de température - © GreenGo

Et ce en moyenne mondiale terre-océan, localement, la hausse sera bien plus marquée encore, comme le montre cette carte du réchauffement. Ça donne franchement chaud dans le dos, mais si il y a bien une chose à retenir dans cet article, c'est le paragraphe suivant.

Phénomène irréversible

Et si on arrête d'émettre demain ? On pourrait naturellement se dire : "bon quand ça sent vraiment le sapin on arrête et tout ira bien". C'est malheureusement là que ça devient inquiétant. Pourquoi ? Car, en très résumé, même en arrêtant toutes les émissions demain, la température mettra des siècles à baisser significativement, et même des millénaires, comme le montre la simulation des scientifiques du GIEC ci-dessous [4]. CO2 aujourd'hui -> réchauffement demain. La tuile. La GROSSE tuile.

Scénarios de hausse de température résumé par GreenGo
Irréversibilité du réchauffement climatique - © GreenGo

Vous le comprenez donc, si l'on doit agir concernant le problème climatique, c'est probablement maintenant que ça se joue.

Quel impact ?

Dur à prévoir

Bien malin qui pourra prédire les multiples impacts d'un monde à +5°C. Les effets climatiques seront multiples, d'amplitude imprévisible, et se concrétisent déjà pour certains : sécheresse, événements climatiques extrêmes, difficulté d'accès à l'eau, baisse des rendements agricoles, vagues migratoires de réfugiés climatiques (de grande ampleur, étudié par la banque mondiale), hausse du niveau de la mer... Et ce n'est qu'une courte liste peu exhaustive et largement euphémisme (oui ce mot existe on a vérifié ;) ).

Il y a 20,000 ans

Pour une idée de l'ampleur du changement, regardons 20,000 ans en arrière, date de la dernière ère glaciaire (un cycle tous les 20,000 ans). 5°C de moins qu'aujourd'hui. A cette époque, une immense calotte glaciaire couvrait tout le nord de l'Europe, jusqu'en Allemagne et quasiment jusqu'à Londres ! [5]

L'Europe pendant la dernière ère glaciaire
L'Europe il y a 20,000 ans © Ulamm

Dans l'autre sens, quid de 5°C de plus par rapport à maintenant ? Un vaste désert en Espagne et dans le Sud de la France ?

Qu'en penser ?

De notre côté, sans jouer les anxiogènes de service, on se pose un certain nombre de questions. Est-ce que ce sera vivable ? Quel sera le "prix" à payer pour s'adapter à cela ? Quid du relatif confort que nous avons aujourd'hui ? Quid de la paix dans un monde sous pression à +5°C ? En réalité, on a pas vraiment envie de savoir. La seule solution pour garder notre destin en main, c'est de réduire massivement nos émissions. Et ça se joue maintenant. Ce n'est pas un point de vue partisan, c'est un constat scientifique, comme nous avons essayé de vous le décrire modestement ici. 

Et vous, qu'en pensez vous de tout ça?

PS : Le sujet plus global du "quoi faire concrètement" serait trop long à aborder ici mais on vous donnera quelques tuyaux sur ce blog en particulier pour le tourisme !

Pour aller plus loin

Quelques lectures et ressources pour approfondir le sujet si vous le souhaitez, sans être exhaustif :

  1. La Master Class de Jancovici : Indispensable. 2h. Oui c'est long. Mais croyez nous ça vaut 1,000,000 fois mieux qu'un navet sur Netflix. A partager après visionnage.
  2. Les données de Our World in Data : si vous aimez les beaux graphiques bien chiadés. En anglais, sorry guys.
  3. Le dernier rapport complet du GIEC : pour les plus scientifiques ou intrépides d'entre vous. Attention c'est technique. Rapport disponible en français.
  4. 9 Propositions pour décarboner l'Europe : élaborées par le Shift Project. Pour ceux que nous avons inquiété avec cet article (désolé !), et qui veulent des solutions concrètes sans attendre. Va-t'en vilain carbone

Sources

  1. Rapports du Groupe d'experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat (GIEC) AR5
  2. Données Our World in data sur base de Hardley Center
  3. Données Our World in data sur base de NOAA/ESRL 2018
  4. Rapport du GIEC AR5 WG1 Chapitre 12 : "Long-term Climate Change : Projections, Commitments and Irreversibility"
  5. Basé sur Generic Mapping Tools and ETOPO2
Suivez nous sur les réseaux sociaux !